Le sport et ses bons effets sur la performance en entreprise

Le sport et ses bons effets sur la performance en entreprise

Article tiré du Figaro

Dynamisme, motivation et modernité sont des vertus qui accompagnent les entreprises qui encouragent la pratique sportive. C’est ce que dévoile une étude de Decathlon pro.

On ne le dira jamais assez. Faire du sport, c’est bon pour la santé. Mais c’est aussi bon pour l’entreprise, qui a tout intérêt à proposer des activités sportives à ses collaborateurs. C’est également bon pour le business. Pourquoi? Parce qu’en termes d’image, une entreprise qui se soucie de l’activité physique de ses troupes apparaîtra plus dynamique, plus bouillonnante… et moins statique. Ce sont les résultats d’une étude réalisée par Decathlon Pro, le département du distributeur sportif spécialisé dans les professionnels. Pour près de 83% des sondés, l’approche sportive d’une entreprise en dit long sur son identité.

Les entreprises qui se soucient de la valeur «sport» sont celles qui se soucient de leurs collaborateurs. C’est l’avis de 56% des sondés, qui ajoutent que cette valeur incarne la modernité. «On note un basculement sociologique dans le sens où le sport en entreprise n’est pas qu’une technique de management  mais est devenu un levier RH, une préoccupation beaucoup plus humaine, qui permet à l’entreprise de recruter et qui contribue au bien-être des salariés», explique Alain Blaise, Directeur Marketing de Decathlon Pro.

En d’autres termes: une entreprise qui propose des activités sportives intéressantes et des équipements dignes de ce nom aura davantage la cote auprès des candidats.

Un plus pour la productivité

Sur le (petit) échantillon de 257 sportifs interrogés par Décathlon pro, 65% déclarent faire au moins deux séances de sport par semaine. Quels sports sont les plus plébiscités en entreprise? Le running, qui est pratiqué par un salarié sur deux. Viennent ensuite le fitness (32%), le foot (23%). La motivation de ces sportifs d’open space est partagée entre trois raisons principales. Simplement garder la forme (67%), décompresser (59%), mais aussi resserrer les liens entre les collègues (42%). Pour 57% des sondés, les collègues sont d’une grande aide à la motivation lorsque l’enthousiasme n’est pas là. C’est d’ailleurs ce qui manque à un grand nombre des salariés qui ne font pas de sport: un groupe de collègues motivés!

La motivation, c’est justement une valeur essentielle que le sport permet de décupler. Sur la totalité des salariés sondés par Decathlon pro, ils sont 10% à ne pas faire de sport. Pourquoi? 43% disent n’avoir aucun lieu pour pratiquer une activité sportive, que ce soit dans les locaux de leur entreprise ou à côté. Le même pourcentage pointe du doigt l’absence d’un lieu pour se doucher ou se changer. En 2010, 59% des personnes interrogées par le fournisseur d’espaces de travail Regus plébiscitaient l’installation d’une salle de sport «pour se détendre entre deux réunions ou deux rendez-vous».

 

 

No Comments

Leave a Comment